Skip link for screen readers

Quels parcs nationaux visiter au Costa Rica? Notre top 10 des parcs nationaux à visiter lors d’un voyage au Costa Rica!

Avec la moitié de son territoire déclaré « zones protégées », le Costa Rica détient 6% de la biodiversité mondiale! Ainsi, le pays compte plus de 28 parcs nationaux, 58 refuges fauniques, 15 zones humides, 11 réserves forestières et 8 réserves biologiques. La plupart de ses parcs nationaux sont déclarés au patrimoine mondial par l’UNESCO et abritent un écosystème riche et varié: tortues, iguanes, crocodiles, singes-araignées, paresseux, toucans, quetzals ou encore grenouilles et papillons! Voici notre classement des 10 parcs nationaux à visiter lors d’un voyage au Costa Rica...

1) Le parc national de Tortuguero

Uniquement accessible par avion ou par bateau, le parc national de Tortuguero fait partie de l’un des incontournables lors d’un séjour au Costa Rica. Autrefois archipel d'îles volcaniques, cette sublime région, située sur la côte Caraïbe, forme aujourd’hui un réseau d'îles marécageuses, propice à une biodiversité fascinante. Considéré comme la petite Amazonie de l’Amérique Centrale, Tortuguero abrite alors forêts humides, lagons, marais, piscines naturelles, plages grisâtres et mangroves. Nous recommandons d’y séjourner 2 à 3 nuits, et plus particulièrement entre avril et octobre, lorsque des milliers de tortues viennent pondre leurs œufs sur les plages du parc !

 

2) Le parc national du volcan Arenal

Situé à quelques heures de la capitale San Jose, le parc national du volcan Arenal est l’une des attractions principales du Costa Rica. Avec une superficie de plus de 12 000 hectares, le parc offre des paysages époustouflants de forêts tropicales denses, cascades, piscines naturelles et eaux thermales. Ici, il n’est pas rare de croiser tapir, capucin, paresseux, jaguar, colibri ou encore quetzal, oiseau emblématique du Costa Rica. Le parc abrite également deux volcans, le Cerro Chato et, bien entendu, le volcan Arenal, star incontournable du parc, qui culmine à plus de 1720 mètres. Celui-ci est connu pour être le plus jeune volcan du pays, mais également pour avoir été le plus actif du Costa Rica. Depuis 2011, le volcan est entré en phase de repos et il est tout à fait possible, aujourd’hui, d’entreprendre son ascension.

 

3) Le parc national de Corcovado

Le parc national de Corcovado se dresse au cœur de la péninsule d’Osa, connue pour être « l’un des endroits les plus biologiquement intenses de la planète » d’après le magazine National Geographic. Sa popularité auprès des scientifiques et des écologistes n'est pas surprenante – le parc possède l'une des dernières zones de forêt tropicale de plaine au monde, et, est le foyer de créatures en voie de disparition comme le tapir de Baird et l'aigle harpie. Corcovado abrite également plus de 140 espèces animales, 400 espèces d'oiseaux et 120 espèces d'amphibiens et de reptiles. Célèbre pour être une destination extrêmement prisée du tourisme vert, plusieurs lodges se dressent au cœur du parc, et nous recommandons d’y séjourner au moins 3 nuits.

 

4) Le parc national de Monteverde

Situé au sud du lac artificiel Arenal, la réserve naturelle de Monteverde s’étend sur plus de 10 hectares et est constituée principalement de forêts nuageuses entièrement vierges. Environ 2,5% de la biodiversité mondiale se concentre dans cette minuscule zone biologique et environ 10% des plantes sont endémiques à la région! On peut facilement y croiser singes hurleurs, capucins, cerfs, tapirs, marsupiaux, paresseux ou encore pumas. Mais les starts du parc national sont indubitablement les nombreuses espèces de papillons, serpents et grenouilles. Afin d’explorer le mystère de ces forêts de nuages, de nombreuses activités sont disponibles: randonnées pédestres ou équestres, découverte des ponts suspendus, tyrolienne, visite de plantations de café ou encore ascension de tours d'observation.

 

5) Le parc national de Manuel Antonio

Sur la côte pacifique, le parc national de Manuel Antonio s’étend sur plus de 2000 hectares pour la partie terrestre, et 55 000 hectares pour la partie marine. Considéré comme l’un des plus beaux parcs naturels au monde, il offre des paysages époustouflants de forêts tropicales, mangroves d’arbres à pluie, et plages paradisiaques, dont les plus célèbres sont les plages de Manuel Antonio et d’Espadilla Sur. Singes capucins, singes hurleurs et écureuils sont parmi les animaux les plus sociales du parc, mais il est aussi possible de croiser paresseux, iguanes, agoutis, toucans, pélicans ou encore colibris. Véritable aquarium naturel, la partie marine du parc séduira les amateurs de plongée – poissons colorés, tortues, baleines à bosse et dauphins y cohabitent en parfaite harmonie. 

 

6) Le parc national du volcan Tenorio

Situé dans la région de Guanacaste, le parc national du volcan Tenorio est célèbre auprès des voyageurs du monde entier pour abriter la sublime cascade Rio Celeste, une cascade bleu clair naturellement colorée par la présence extrême de minéraux. Le parc national séduit également pour ses paysages époustouflants de forêts tropicales nuageuses. Ici, palmiers, héliconies, fougères, orchidées et broméliacées prédominent, propices à la préservation d'espèces menacées, telles que le paca, le tapir ou encore le puma. L’autre attraction principale du parc national est le volcan  Tenorio, qui occupe une superficie de 225 km et culmine à plus de 1916 mètres d’altitude. À ce jour encore actif, il possède plusieurs eaux thermales (jusqu’à 94 °C) et bassins bouillonnants!

 

7) Le parc national du volcan Poas

Le parc national du volcan Poas est l'une des principales attractions de la province d’Alajuela, vallée centrale du Costa Rica. Le parc renferme une forêt tropicale dense, et abrite plusieurs espèces d'oiseaux comme le Merle couleur argile, le Guan noir, le Quetzal et le Toucan. Au cœur du parc se dresse l’immense volcan Poas, qui culmine à plus de 2300 kilomètres d’altitude. Le volcan est célèbre pour être l’un des plus actifs du pays, et, est régulièrement fermé au public par précaution. Lorsque le volcan est éteint, on peut entreprendre son ascension et se rendre au niveau de son  cratère principal, qui émet des petites éruptions de geyser et de lave. Son deuxième cratère, Botos, est, lui, constitué d’un immense lac d'eau froide, aux couleurs émeraude.

 

8) Le parc national de Rincon de Vieja

Situé sur la côte ouest du Costa Rica, à quelques heures seulement de la capitale San Jose, le parc national Rincón de la Vieja fait partie de la zone de conservation de la province de Guanacaste. Le parc abrite une faune et une flore riches et variées, et possède plus de 300 espèces d'oiseaux, dont l’araponga, le quetzal et le toucanet émeraude. Côté mammifères, il n’est pas rare de croiser couguars, singes, kinkajous et jaguars. Le parc national héberge également trois immenses volcans, à ce jour, éteints: les volcans de Rincón de la Vieja, de Santa María et de Cerro Von Seebach. Leur activité géothermique reste néanmoins plus ou moins active, et il est possible d’y admirer geysers, fumerolles et sources d’eaux chaudes.

 

9) Le parc national de Ballena

Situé sur la côte sud du Pacifique du Costa Rica, dans la province de Puntarenas, le parc national marin de Ballena est un parc principalement océanique, avec 110 hectares pour la partie terrestre et 5375 hectares pour la partie marine. De décembre à avril, le parc est visité par un grand nombre de baleines à bosse en migration qui viennent se reproduire dans les eaux tropicales des côtes d'Amérique centrale. Outre la baleine à bosse, on peut y admirer le dauphin taché, le dauphin nez de bouteille, la raie manta, le requin marteau ou le poisson perroquet. Pour apprécier la beauté de ce parc océanique, on peut séjourner sur les plages de Ballena, Uvita ou encore celle de Piñuela. L'attraction terrestre principale est le Tombolo, immense rocher considéré comme l’un des meilleurs spots pour le snorkeling à marée basse du pays.

 

10) Le parc national de Piedras Blancas

Le parc national de Piedras Blancas est situé dans la zone sud du Costa Rica, à l’entrée de la sublime péninsule d'Osa, véritable paradis naturel isolé. Bordé par les côtes du Golfo Dulce et parsemé de magnifiques cascades, le parc offre plusieurs montagnes escarpées, recouvertes d’une immense forêt tropicale, abritant de nombreuses espèces de mammifères et reptiles. Il n’est pas rare de croiser alors ratons laveurs, coatis, kinkajous, grisons, ou encore jaguars, ocelots et pumas. Le parc est aussi reconnu pour être une escale de choix pour les oiseaux migrateurs, faisant de lui un des spots privilégiés de « birdwatching » au Costa Rica. Randonnée, kayak ou encore tyrolienne, nombreuses sont les activités proposées pour apprécier le parc.

En savoir plus sur le Costa Rica: Cliquez ici

X

Info - Mise à jour: 13 Juin